Vie et lumière

Qu’est-ce que la guérison ?

La lumière au coeur de la guérison : Vie et lumière… C’est la question à laquelle répond Eric Pearl dans une conférence que j’ai découverte cet été en suivant les trésors diffusés par Conversation PapillonLa reconnexion – Guérir les autres, se guérir soi-même

Et voici donc sa lumineuse réponse :
“Nous sommes lumières.
Chacune de nos cellules émettent une quantité de lumière qui est spécifique chez l’être humain.
Lorsqu’une personne est malade, sa lumière est réduite.
La lumière permet la communication instantanée dans tout le corps.
Il faut juste se souvenir de sa réalité lumineuse.
La noirceur existe seulement lorsque quelqu’un ne s’est pas donné la permission de briller en tant que lumière.
Se promettre de ne jamais plus dire a quelqu’un que vous captez les problèmes lorsque vous guérissez les gens.

Guérison : Espace où je me permets de ressentir

Nous ne sommes pas « dans » mais nous sommes ce champ.
Vibrer à ce niveau de luminosité.
Lorsque vous brillez dans la lumière, tout ce qui est dense n’a plus rien pour s’accrocher.

La guérison ne consiste pas à avoir des connaissances, c’est un état de conscience, un savoir intérieur. Il s’agit de transcender la connaissance. Les connaissances, les faits, les données, les étapes sont des techniques sur notre chemin qui nous aident à plonger dans le savoir intérieur.

1 -Vous ne pouvez pas vous attribuer le mérite de la guérison
Votre rôle : être la lumière
leur rôle : répondre à la lumière de la façon la plus appropriée selon leur chemin.

2- Répéter  “Je ne sais pas”  vous permet de découvrir l’Univers.

3 – Nous devons faire lé différence entre la peur et l’amour.

 

Références cités dans l’Extrait : 
Le champ de la cohérence universelle : La quête de la science pour comprendre de Lynne McTaggart.
Science de l’intention de Lynne McTaggart.

Et je me sens aimé(e)

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Aladine10 dit :

    C’est hallucinant de lire : “2- Répéter « Je ne sais pas » vous permet de découvrir l’Univers.” !!
    Répéter “je ne sais pas le chinois” ne donne comme résultat QUE “je ne sais pas le chinois” pendant .
    Répéter “je ne sais pas le chinois mais je suis déterminé(e) à apprendre donc J’AGIS pour apprendre ” conduit à ” “j’APPRENDS le chinois” ce qui se transformera en “Je connais le Chinois” parce que le processus d’apprentissage est par définition, intrinsèquement un processus de CHANGEMENT.

    Compte tenu des noms des auteurs, ce texte est probablement une traduction. L’erreur vient donc peut-être de là.

    Il faut quand même vérifier ce qu’on publie !!

    • Ccile dit :

      Merci Aladine de votre message, et justement, je suis allée vérifier 2 fois ce passage de la conférence avant de le diffuser. Erreur de traduction, peut-être… La conférence passe très rapidement sur ce sujet par manque de temps et aucune explication n’est donnée. “Je ne sais pas” avec ma tête parce que je sais avec le coeur? Probablement. Pour ce qui est d’apprendre le chinois… De mon point de vue, il faudrait que je tombe amoureuse:-) Publier ce passage d’Eric Pearl est un cadeau et je suis heureuse de le publier.

  2. Aladine10 dit :

    Quand on sait avec son coeur on ne sait peut-être pas comment l’exprimer avec sa tête mais ON SAIT QU’ON SAIT.

    Si la conférence que vous avez écoutée était traduite alors il y a une erreur de traduction.

    Mais il y a aussi cette possibilité : un lapsus !
    Comme je donne moi-même des consultations (qui sont autant d’ enseignements), il arrive que je dise l’inverse de ce que je veux dire ( comme il arrive souvent dans les discussions autour d’un repas par exemple) MAIS comme cela fait déjà plus de 3/4 d’heure ou 1h que je parle du sujet, la personne avec qui j’échange comprend parfaitement qu’ qu’un “pas” s’est malencontreusement glissé dans ma phrase et le transforme d’elle-même dans la bonne formulation sans qu’elle trouve nécessaire de me dire que je viens de faire un lapsus d’autant qu’après il ne se reproduit pas.
    Comment je sais ça ? Parce que j’enregistre mes consultations et qu’en en réécoutant quelques unes d’entre elles, je me suis rendu compte de ce phénomène.
    Cette conférence c’est exactement la même situation que je décris avec ne PLUS une traduction ! Imaginez comment depuis des millénaires, d’enseignements religieux/spirituels oraux mis par écrits et de traductions en traductions dans toutes les langues du monde, des erreurs MONUMENTALES ont été faites au point de finir par dire L’INVERSE de l’intention initiale.

    Sans aucun doute, il fallait donc comprendre :
    « 2- Répéter « Je sais » vous permet de découvrir l’Univers. » En anglais “I know” au lieu de “I don’t know”

    Là vous retrouvez la phrase maintes et maintes fois répétées : “Vous avez la connaissance EN vous”.

    Je me permets cependant de dire, que se répéter “Je sais”, avec la tête, sans l’ouverture spirituelle véritable, conduit bien des personnes à renforcer leur Ego (!) et les éloignent de la Connaissance véritable. Un peu d’humilité ne fait pas de mal…

    “Pour ce qui est d’apprendre le chinois… De mon point de vue, il faudrait que je tombe amoureuse:-)” Sans aucun doute… pour apprendre quoi que ce soit il faut aimer.
    Aimer le chinois ou aimer un(e) amoureux(s) qui parle chinois.

    Sans aucun doute, pour connaître, “Soi, les Dieux et l’Univers” il faut : Aimer.

    • Ccile dit :

      Ce que vous dites est tout à fait imaginable!
      J’ai d’ailleurs également été surprise de cette phrase et votre suposition est tout à fait réaliste!
      Je chercherai plus tard cette fameuse deuxième ‘condition’…
      Merci de votre présence. Namasté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.