Aller! Je lâche prise…

Le lâcher prise : soyez dans la maîtrise et non dans le contrôle

De nombreuses personnes tentent de contenir, ‘driver’ leur monde et les habitants de leur monde par une énergie qui non seulement les épuise mais également les contrôle


Je ne peux croire contrôler quelqu’un sans que celui-ci me contrôle également. Tentez d’immobiliser physiquement quelqu’un par la force,  n’êtes vous pas vous-même immobilisé tant que vous le faites? Oui, vous l’êtes et vous en êtes responsable.

Contrôler, c’est non seulement contraindre, étouffer, paralyser son entourage mais également soi-même. D’où vient ce besoin de contrôle?

  • Du besoin de sécurité : c’est un des plus grands besoins de l’humain! Pourtant le subconscient est le grand veilleur de toutes nos heures… Ne sait-il pas mieux que notre conscience comment nous protéger? N’est-il pas le maître d’orchestre qui assure notre sécurité par le bon fonctionnement de notre métabolisme? N’éveille-t-il pas notre instinct lorsque le moment de se sauver est prégnant? Alors, puis-je ‘me’ faire confiance de façon inconditionnelle? Très certainement! Votre subconscient en fait même trop! Il cherche à ce que rien ne change, que tout soit toujours comme avant… Faites vous confiance pour ce qui est de votre sécurité et lâchez prise! Votre subconscient est bien plus habile à vous protéger que votre mental.
  • Du besoin de se sentir important : c’est là une façon de combler notre besoin de reconnaissance et ce besoin est tout à fait légitime. Oui je suis important! Pour moi et pour les autres. Mais l’être n’est pas synonyme d’indispensable… Croire que l’autre ne s’en sort pas sans moi n’est-il pas une façon de déposséder l’autre de sa créativité et de sa liberté? C’est en fait ma contribution qui est importante, je ne suis pas là pour conduire l’autre mais pour l’aider à ‘devenir’ celui qu’il est au plus profond de son être. Je respecte l’autre dans sa liberté d’être et de devenir, le contrôler est une façon de le nier.
  • De l’envie de se sentir maître des événements : nous ne pouvons maîtriser les événements mais seulement la façon dont nous les vivons. Être dans le mouvement, entrer dans la danse des expériences fait partie de la beauté de la vie. Ils nous font évoluer car revivre sans cesse ce que l’on connait déjà n’a pas de sens. Une plante qui commence à stagner est en fait une plante qui commence à mourir…

 

Comment avoir confiance ?

Je me suis souvent retrouvée à douter de mes choix, à peiner face à une décision ou l’attente d’une réponse qui me noie dans un stress contre-productif et extrêmement pesant. Depuis toute petite, pour me calmer, pour me défaire de cette emprise, j’observe ce qui se passe autour de moi. Mon regard va alors se poser sur le titre du livre de mon voisin, le slogan d’une publicité, une phrase entendue lors d’une conversation que je capte en passant. Mes yeux, mon ouïe, mon ressenti sont en alerte maximum, tout ne fait pas sens alors, c’est en fait lorsque je me mets à penser plus librement que je vois, j’entends et repère des indices. Être attentif au moment présent, voilà une magnifique clé de compréhension et d’orientation pour maîtriser sa vie.

Il y eu une époque incroyable où j’obtenais une réponse très claire aux questions que je posais, c’était impressionnant! Au réveil notamment, lorsque la radio se mettait en marche, l’animateur, le chanteur m’offrait une phrase d’une clarté lumineuse! J’adore ces instants de co-création, de connexion. Un jour par exemple, en allant sortir ma voiture de son box, 3 cartes d’un jeu de tarot divinatoire tombées de je ne sais où étaient là, devant la porte du box, deux à l’endroit, l’une retournée, elles n’avaient pas de sens sur le moment pour moi mais ce sont révélées pleines de sens quelques temps plus tard… 

Soyez attentif au présent, à ce qu’il se passe dans votre vie et à ce qu’il se passe également en vous, vous n’avez pas besoin de vouloir contrôler votre monde mais vous avez par contre le devoir d’y contribuer dans le respect de la liberté des autres et dans le respect de ce que la vie vous propose.

Libérez-vous du poids du contrôle, il absorbe votre énergie et vous fait nager à contre-courant, soyez plus justement dans la maîtrise de vos expériences par une ouverture de vous-même croissante, porteuse d’aventures et de sens. 

Lâcher prise

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. Françoise Kavéri dit :

    oui, ce besoin de sécurité et cette peur de l’incertitude … font que l’ego se livre à un combat perdu d’avance … mais qui épuise l’âme dans son souffle de vie … la conscience est une porte ouverte, un regard posé sur sa relation au monde … cette conscience est là pour éclaircir notre vision et nous aider à collaborer avec notre Soi …

  2. HYERLE dit :

    Bonsoir – et – bonjour Cécile,
    C’est sans doute un sujet inépuisable dans lequel vous avez le courage de vous engager.
    Tout d’abord, la différence entre contrôle et maîtrise n’est pas facile à établir.
    Ensuite, le propos engage la vie elle-même, sur laquelle nous voudrions toutes puissances d’actes, d’espace et de temps…
    Dans la reconnaissance que cela m’est inaccessible, j’établis ma faiblesse, ma non-maîtrise, et mon non-contrôle.
    Donc mon impuissance…
    Et dans cela j’établis la seule véritable puissance : celle sur moi-même…
    Que votre journée soit heureuse, comme le veut la véritable vocation de la Vie.

    • Ccile dit :

      Bonsoir Christian, vous avez toujours des conclusions qui élèvent l’âme… Merci Christian d’être présent avec votre vaste dimension

  3. Odile dit :

    Sujet vaste et sans limite !
    Pour moi le lâcher prise corresponds à “Consent à ce qui est” .
    Ce n’est pas toujours facile à vivre, mais ainsi, il devient source d’ouverture et d’élargissement de l’espace intérieur.

    • Ccile dit :

      Oui le sujet est sans limite! Et nous avons chacun notre expérience pour approcher sa ‘définition’. Merci de ton partage Odile, il ouvre et élargit le sujet!

  4. Françoise dit :

    Bonjour Ccile
    abonnée depuis peu je commence à me dire… Tiens je n’ai pas encore reçu sa newsletter… C’est bon signe non ? ;)
    J’ai beaucoup aimé ce que vous avez écrit Et votre réflexion m’a amené des réflexions.
    Le lâcher prise et pour moi cette expérience que j’ai eu un jour. Cet enseignement de mon guide Quand je lui ai demandé de m’expliquer en écriture automatique ce qu’était le lâcher prise. Et là à ma grande surprise Le crayon du haut de la feuille Est descendu d’un trait vertical Droit rapide jusqu’en bas. C’est ça le lâcher prise m’a-t-il expliqué.
    Bien sûr chacun a sa définition Selon son propre univers.
    Merci de cette lecture.
    Belle journée à vous,
    Françoise

    • Ccile dit :

      Merci Françoise d’apporter votre vision et votre expérience pour tenter de définir le lâcher prise et merci également de votre présence. C’est très bon signe que vous vous soyez posé la question du retard de votre Lume letter :-) Il semble que l’auto-répondeur lâche un peu trop prise !… Car c’est aussi une question de mesure… A très bientôt!

  5. Romano dit :

    Bonjour Ccile,
    Infinie étendue que ton article dans lequel je vois la mise en mots de ma “colonne vertébrale” grâce à laquelle je marche depuis quelques-temps :
    La Confiance….pour le lâcher-prise.
    Petit bémol, j’y parviens grâce à une dose de contrôle personnel :
    Celui de signifier à mes émotions négatives qu’elles sont malvenues et que la beauté qui m’entoure n’a pas a être obscurcie ou balayée…
    Celui aussi de ne pas écouter le reflux anxiogène qui parfois se manifeste, mais l’observer pour mieux comprendre que le bon…est tout simplement meilleur, puisqu’on l’appelle ainsi !
    Bref, le lâcher-prise c’est pour moi avoir Confiance en mes doutes et savoir leur faire-faire demi tour, avoir Confiance en l’autre, en mon environnement.
    Peut-être de façon candide, mais j’y trouve un bel équilibre.
    Enfin, j’observe à titre perso “des” façons d’amener le lâcher prise, de façon très concrète et terre à terre : par la plus grande oisiveté – observer et ne rien faire, ou par une mobilisation du corps : la course à pied .
    Deux approches tellement différentes que j’aime et qui permettent à mon esprit de partir en ballade, en rencontres et en trouvailles.

    • Ccile dit :

      Merci Romano de partager ici ton expérience et ta méthode pour lâcher-prise! Et bravo de savoir ainsi observer, faire confiance à ton milieu et mobiliser ton corps pour accueillir le moment présent!
      Il me semble que fortifier la confiance que tu as en toi pour détourner tes doutes correspond à la maîtrise de tes objectifs afin de nourrir ton enthousiasme et cela est puissant : nos choix correspondent à qui nous sommes et devenons. Par l’expression et l’orientation de nos choix nous construisons notre toute puissance et profitons de notre grand pouvoir : le libre arbitre! Alors je trouve super que tu prennes la responsabilité de tes choix et que ce soit toi qui décide de la beauté de ton monde. Mais je pense que si tu contrôles alors tu es contrôlé… Ce n’est peut être qu’une petite notion entre nous qui manque de définition car je suis bien certaine qu’entrer dans la danse des événements, ‘partir en ballade, en rencontres et en trouvailles’ fait de toi un aventurier de la vie, comme j’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez