Apprendre à respirer la vie pleinement

Je vous partage ici les notes que j’ai prises lors de l’écoute d’une interview de Daniel Meurois sur la chaine de ‘Bob Vous Dit Toute La Vérité’ au sujet de son 34eme livre : Les 108 Paroles du Christ – 108 perles de sagesse…

Ce livre ‘porteur de mouvement audacieux’ est une synthèse des phrases marquantes d’une série de 7 ou 8 livres sur la pensée originelle du Christ, la retranscription de l’enseignement premier du Christ qu’on ne trouve pas dans les textes classiques. Le travail de Daniel Meurois consiste à puiser depuis 35 ans dans la mémoire du passé, c’est à dire les Annales akashiques : espace à la fréquence vibratoire subtile ‘où tout ce qui se dit, se fait ou s’agit où que ce soit dans notre univers est mémorisé’ et d’où Daniel Meurois nous rapporte un certain nombre de données.

Akasha est un terme sanskrit qui signifie ‘lumière’ au sens absolu du terme. Dans le monde occidental, on parle de 4 éléments (terre, eau, feu et air) mais pour les orientaux ainsi que pour les physiciens quantiques, il existerait au moins  un 5e élément que l’on appelle ‘Akasha’ qui est étudié par des scientifiques de façon extrêmement sérieuse et qui met en évidence une des propriétés fondamentales de notre nature qui est une propriété mémorielle. 

Il existerait ainsi dans notre univers, un élément très subtil que l’on appelle Akasha et qui agit comme le disque dur d’un ordinateur, une plaque sensible qui enregistre tout sur une fréquence vibratoire avec lequel on se connecte par un certain état de conscience personnel, une introspection extrêmement profonde de la conscience qui arrive à se connecter à cette longueur d’ondes, cette plaque sensible du passé qui est comme un film (images, son, odeur) et qui restitue des éléments de notre passé individuel ou collectif.

Le Christ n’est pas la propriété du Christianisme et la religion ne le représente pas

Ce livre présente donc certains extraits des enseignements de la quintessence universelle avec des paroles de paix, de méditation et de bienveillance issues de la connexion de l’auteur à la Communauté Essénienne de Palestine d’il y a 2000 ans, c’est à dire du temps du Christ.  Ce n’est pas un livre spécifique pour les Chrétiens, il s’adresse aussi à des personnes agnostiques car Maître Jésus investi par le Christ était un Etre d’une ouverture extraordinaire qui n’avait pas l’intention de générer une religion, il était ce qu’on appelle un maître de sagesse.

La notion qui est au cœur de la pensée Christique est :

Ne me copiez pas, ne me croyez pas sur parole,
servez-vous de moi comme un modèle d’inspiration
mais créer votre propre sentier.
Faites votre propre expérience,
croyez en ce que vous vivez, en ce que vous expérimentez.

 

Nous cherchons à être heureux. Le but, c’est l’espace de paix et de réconciliation avec le monde en soi : mettre à jour un espace de sérénité un peu plus vaste de jour en jour.

Nous avons la liberté au dedans de nous

Parole 52 : ‘Tout pouvoir est domination lorsqu’il repose sur la faiblesse de ceux qui ont renoncé à la maîtrise de leur propre vie’

Ce principe est typiquement christique. On est toujours à se plaindre de ceux qui nous dirigent mais en réalité c’est parce que souvent nous laissons les autres décider au-delà de nous. Si nous ne prenons pas en main notre vie aussi bien en terme individuel que collectif, on peut toujours s’attendre à ce qu’une minorité nous impose sa façon de faire…Nous leur avons laissé ce pouvoir de décider et il nous faut reprendre ce pouvoir avec bon sens,  désobéir : non! on ne marche plus comme ça !

Nous n’avons pas à nous faire dicter notre façon de penser ou de croire, cela est valable du point de vue individuel et collectif. Il y a un pouvoir abusif qui nous hypnotise et nous fige, sous sommes conditionnés à avoir peur, à accepter des pensées pré-digérées, nous sommes formatés à obéir alors que nous avons la liberté au-dedans de nous.

Le christ était un ‘révolutionnaire’, Maître Jésus était quelqu’un qui brisait les schémas sociaux,
il incitait à des prises de liberté individuelles, à casser le formatage.

Il s’agit de se métamorphoser intérieurement dans une relative sérénité
et pour cela il faut de l’audace.
(Le bouddhisme ne dit pas autre chose, il le dit à sa façon).

Agir pour attirer le bonheur dans l’espace de notre cœur

Pensée n°4
‘Lorsque la corde vibre, cela fait parfois mal mais n’oubliez pas qu’une corde qui se repose sans rien chanter est une corde qui sèche’.

Nous sommes appelé à agir (intérieurement aussi) agir c’est bouger. Si nous ne bougeons pas, on ne risque pas de voir le bonheur éclore.

Le bonheur serait une acceptation globale de nos différences et une cessassion de vouloir aller dans la possessivité, l’appropriation, le contrôle parce qu’on n’a pas trouvé notre point de divinité en nous, le point de lumière de notre essence fondamentale.

Le lâcher prise c’est de prendre conscience que si chacun respectait l’autre, tout ce que nous avons peur de perdre, nous pourrions l’avoir à foison. Notre terre, notre monde est suffisamment riche pour nous offrir tout en abondance. C’est le fait de vouloir s’accrocher à un certain nombre de choses et de ne jamais en avoir suffisamment, de vouloir imposer à l’autre qui fait que nous générons une dualité qui est exponentielle et des tensions intérieures qui a leur base ne signifient pas grand-chose d’autre qu’un rétrécissement de notre être.

L’amour est inclusif, il n’est pas exclusif,
il appelle a tout attirer dans l’espace de notre cœur,
si nous ne sommes pas capable d’ouvrir les bras, nous nous desséchons…

Le principe féminin destabilisateur et initiateur

Pensée n°12 : ‘Je vous le dit, c’est par la Femme que tout s’en viendra lorsque ma parole pourra être clairement entendue et c’est aussi par elle que ma parole secrète voyagera jusqu’à ce temps, il y a en elle un principe déstabilisateur qui en fait l’éternelle initiatrice.’ 

Mettre en valeur l’aspect de la sensibilité féminine : la partie intuitive qui est en tout être humain.
Trouver une forme de synthèse dans l’être humain entre le féminin et le masculin. Il y a en chacun de nous les 2 polarités. Marier cela en nous-mêmes de façon a être un être équilibré qui ne fonctionne pas seulement sur un hémisphère du cerveau mais avec les deux hémisphères le plus en symbiose possible.

Retrouvez votre juste part d’un côte et de l’autre et mariez-les en vous-même.

Le cosmos intérieur

Parole 18: ‘Ne suivez pas mes empruntes sur le sable, posez plutôt vos pas au dedans car il est écrit que c’est au dedans que vous trouverez là où rayonne la joie perdue. L’intérieur mène à l’extérieur qui est le véritable intérieur.’
Vivez par vous même, expérimentez, il n’y a pas de compréhension avec l’intellect pur mais avec la supra-conscience (mental supérieur allié par la compréhension cardiaque également.)
au dedans de soi on s’aperçoit que l’univers est en nous.
Dans la dualité,  il n’y a pas pas de parfaite sérénité. Nous sommes dans le cosmos et le cosmos est en nous, Nous sommes fait de système qui font penser aux amas galactiques, c’est l’Espace advaïta (les orientaux le nomme comme ça) :  réconciliation – compassion
Je suis cet espace d’Atma – c’est le soleil intérieur, la part indestructible qui est en nous :
se connecter à cet espace qui est en moi !

Voir Grand

Parole 88: ‘N’oubliez pas de voir grand, car tout est grand, le petit n’a de signification que dans la prison des consciences réduites’
Voici un appel à la prospérité intérieure…
On ne peut pas grandir si l’on n’a pas l’image du grand en nous, de la promesse de la beauté en nous, apprendre à respirer la vie pleinement…
S’autoriser à penser grand et beau.
Penser en ampleur, pas de façon restrictive
Nous sommes des êtres en apprentissage : infiniment perfectible, né pour grandir
S’extraire de la culpabilité
Oser (audace) pour mettre en œuvre
Notre être dans son essence peut s’étendre au cosmos…

Nul ne tracera ton chemin à ta place

Parole 22  : ´Moins tu oses et plus les obstacles grandissent devant toi, nul ne tracera ton chemin a ta place, pas même un maître car ton maître définitif ce sera toi et toi seul’
L’audace est l’inverse de la tiédeur
Notre être intérieure se rouille
Quand je ne prends que des coups, c’est que ce n’est pas la bonne direction
Trouver sa véritable place, il n’y a pas de petite place. Faire le Maximum pour être heureux là où on est.
Ceux qui s’obstinent dans une mauvaise direction tombent malade
 
 En s’économisant, il n’y a pas de joie de vivre

L’amour n’est pas une grâce céleste, il se cultive

Parole 33  : l’amour qui ne serait pas le fruit d’un choix ne se connaîtrait pas lui même, il porterai en son sein le germe d’une déchéance a venir. Oser regarder le choix, c’est maîtriser la peur’
Cela demande de la force, develloper ce courage, cette force, cette ténacité. L’amour n’est pas une grâce céleste, cela se cultive .
L’amour qui construit, qui est volonté, métamorphose, capacité de résilience… Travail quotidien, volontaire, conscient de désarmement de tous les réflexes de dualité que nous pouvons  nourrir en nous.
Aller dans la direction d’une plus grande maîtrise de soi même et de pénétration dans l’intelligence de la vie.
Audace et volonté

Ce qu’il y a dans ton cœur s’écrit tôt ou tard hors de ton cœur

Parole 99 : ‘La seule révolution qui soi, c’est la révolution du regard qui peut bouleverser le monde selon la façon dont ton âme pose son regard sur lui, ce qu’il y a dans ton cœur s’écrit tôt ou tard hors de ton cœur’.
Regard sur soi et sur le monde : Le monde a la beauté du regard que vous posez sur lui
C’est une préoccupation quantique : notre niveau de conscience détermine la structure de ce monde.
C’est l’espace incommensurable que le christ tentait d’ouvrir en nous…

Notre époque veut nous apprendre à être audacieux dans notre propre réforme, 
dans la reforme de notre façon de penser, de vivre,
d’être en contact avec les autres.
respirer vie pleinement

Vous aimerez aussi...

Open chat
1
Comment puis-je vous renseigner?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Ccile Lume
Powered by
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez