Je ne me juge plus

Je ne me juge plus... 

​Toutes les possibilités sont offertes, toutes et en même temps mais il est ainsi fait que je n’en vois qu’une seule et celle que je vois est celle que je crois possible. Voilà ! Uniquement, bizarrement, je vois celle que je crois possible.

Les 12 signes de l'éveil spirituel 

fleur eveil

(source trouvée sur facebook... Je ne connais pas l'auteur !)

10/12 - Je ne me juge plus ...

 
Faisons l’expérience d’agir sur les 2 hémisphères du cerveau afin de vous laisser naturellement créer un réel état d’équilibre : je parle à votre oreille droite reliée à votre cerveau gauche (rationnel, pragmatique, le mental, l’égo…) et à votre oreille gauche pour le cerveau droit (votre imagination, votre intuition, votre partie divine…) Alors prenez soin de bien mettre l’écouteur droit sur l’oreille droite et vice versa. A vos casques, prêt? Allons-y !

 

Voix enregistrée avec un Micro 3D

IMPORTANT ! A découvrir avec des écouteurs :

CRÉDIT MUSICAL ENVATO ELEMENTS "CINEMATIC EMOTION" DE MORNING LIGHT MUSIC/ 432 HZ + ONDES THÊTA (EVEIL)

10/12 - Je ne me juge plus ...

Ainsi, c’est ainsi, voilà le résultat de mes actions.
Avançant, cheminant d’années en années, je ne me juge plus.

Tout d’abord parce que je ne suis pas les choses que j’ai, les lieux où je suis, les gens que je fréquente. Parce que la place que j’occupe est ma place, celle de cette vie en cet instant et que si je suis là, c’est que c’est ici qu’est mon potentiel et même mon éveil en cet instant.

Ne plus se juger, c’est accepter le parcours, c’est regarder ce papillon passer, virevolter, venu me raconter que le soleil s’est levé une nouvelle fois et qu’il a ainsi pu danser sous ses rayons.
C’est recevoir ce présent, cet instant, c’est accepter l’être que l’on est et qui a fait de son mieux jusqu’ici, oui de son mieux, compte tenus des faits, des possibilités, des freins, des élans, des blessures, des croyances et des chances, celles qui ont été vues seulement car il y en a toujours.

Toutes les possibilités sont offertes, toutes et en même temps mais il est ainsi fait que je n’en vois qu’une seule et celle que je vois est celle que je crois possible. Voilà ! Uniquement, bizarrement, je vois celle que je crois possible.

Alors je m’accueille dans ma singularité, je m’explore même, me parcours, m’écoute, m’entends, me surprends, je me voyage, dévisage, me prends par la main et m’emmène librement chevaucher les paysages de mon âme.
J’apaise mon égo et accueille ma liberté d’être, ainsi sans masque, je n’ai plus de peur, je suis mon propre objectif, il n’y a nulle part où aller, car je suis déjà arrivé(e).

Il me plait cependant de croire autrement pour voir autrement, et maintenant je vois, oui, je vois ce que je crois et quand l’amour m’anime alors c’est ce que je vois, que je sois là ou bien là-bas, c’est ce que je vois et je ne me juge plus.


Ccile Lume - Paysagiste de l'âme

Pour plus de connexion, inscrivez-vous à ma liste privée d'Emails (quasi)quotidiens :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
1
Comment puis-je vous renseigner?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Ccile Lume
84 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez84