Alchimie : La Voie Royale…

Patrick Burensteinas est à la fois ingénieur, alchimiste et merveilleux conteur! C’est un régal de découvrir ses enseignements et le suivre dans son monde à la fois subtil et fantastique : Le Voyage alchimique – Sur les chemins de la pierre philosophale soit 9 à 10 heures de vidéos que je viens de regarder d’un seul trait:-) Dimanche pluvieux? Oui mais dimanche heureux:-)

L’extrait que je vous propose est tiré d’un documentaire passionnant que vous pouvez découvrir sur la chaîne Youtube de Tistrya qui nous propose toujours de très bons films.
Alors qu’est-ce que l’alchimie? La lumière?  J’ai pris quelques notes à ce sujet… :

Alchimie : le grand art , ce n’est pas une science, pas une méthode.

L’âme de la matière, si je travaille sur l’esprit, il y une conséquence sur la matière.
Trouver la source de toute matière, ouvrir la matière pour voir ce qu’il y a derrière.
Pour trouver le grand œuvre, il faut retrouver son âme d’enfant : s’émerveiller.
Dévoiler
L’alchimie c’est de comprendre l’univers
Changez de point de vue : fenêtre qui s’ouvre.
Etre dans un autre univers  (but des livres alchimiques)

Pour l’alchimiste, la matière, c’est de l’ombre. Il y en a 7. Car il n’y a pas qu’une sphère mais il y en a 7. Chaque produit est composé de 7 ombres.
Si je prends du plomb, il a 7 ombres.  L’alchimiste va travailler avec, il va retirer une ombre et cela devient de l’éteins. C’est ça la transmutation. La transmutation n’est pas transformation. La transformation c’est   prendre une forme pour faire une autre forme.  La transmutation c’est prendre une forme pour la faire disparaître la forme ou bien changer sa nature.
Si je retire encore une ombre, ça devient du fer, et ainsi de suite.
Si je retire 6 ombres, cela devient de l’or parce que c’est un métal précieux, il est près des cieux.
Si je retire la dernière ombre, alors cette matière devient lumière. Et ça c’est le but de l’alchimie. C’est de transmuter la matière en lumière en lui retirant toutes ses ombres.
La chimiste va travailler sur les ombres alors que l’alchimiste va travailler sur l’obstacle.

Persévérer : Percer pour voir la lumière

Percevoir la réalité non ordinaire : ce que voient, entendent, ressentent les enfants avant 7 ans
Ils n’imaginent pas, c’est une réalité.
Pas de la poussière mais des grains de lumière
Peut-être que la réalité, c’est une folie qu’on partage.
Notre réalité masque une autre réalité.
Réalité : rea (déesse)  – lite (pierre) c’est un esprit qui a pris matière

La lumière
Elle est partout mais on doit arrêter de l’empêcher de rentrer : objectif de toutes les quêtes initiatiques.
Nous on est dans une bulle, cette bulle c’est une bulle de cause et d’effet, de matière et de mouvements, avant qu’il y ait du temps, un éternel moment présent, et puis il y a une singularité qui apparaît à l’intérieur : un mouvement, et ce mouvement repousse la lumière, il fait une sphère de vide, de vide de lumière.
La lumière a été repoussée à l’extérieure.

Ce qu’on appelle la lumière, c’est tout ce qui ne s’est pas transmuté en matière. Avant cela s’appelait l’unité et puis dès l’instant qu’il y a une bulle, il y a une différence et tout ce qui est à l’extérieure ne peut plus s’appeler l’unité et cela s’appelle la lumière. Puisque maintenant j’ai une bulle qu’on va appeler la matière. Et à  l’intérieure de cette bulle, il y a des causes et des effets et des effets sans cause. Quand il y a un obstacle à la lumière, il y a de l’ombre.  Nous sommes des ombres dans les ombres. La matière, c’est de l’ombre.

A l’envers de la bulle qui est un endroit, il y a la lumière. Notre quête est une quête de l’envers.
Pour trouver l’envers, il faut déjà trouver la peau de la bulle. Il va falloire marcher vers les bords, c’est le chemin initiatique dans ce monde. Quand je trouve cette peau, je fais un trou dedans. Mais cela fait peur alors on ne fait pas vraiment un trou mais on va gratter la peau. A force de devenir fin, je vais finir par voir à travers et là c’est kitov (Whaouu) : retrouver notre faculté d’émerveillement.

La pierre philosophale c’est trouver un clou capable de percer la peau de la bulle pour aller voir dehors.
La pierre philosophale c’est un pont, c’est une matière qui englobe la lumière qui est à l’extérieure. C’est une lampe, c’est le graal, la lumière au dessus de la pierre.

Le sang du christ : si vous prenez une coupe en or (ou dorée) et que vous mettez de l’eau dedans, (le vin de messe c’est du vin blanc) éclairez, cela va être rouge parce que la lumière va rebondir sur les parois du calice et l’or va faire que cela va changer de fréquence et la lumière va devenir rouge.
Donc le sang du christ, c’est la lumière. La quête de l’alchimiste, c’est la quête de cette lumière.

Newton qui est un alchimiste. Il dit : tous les corps qui sont dans l’Univers vont forcément se rapprocher pour faire l’unité, ils ont l’air d’être séparés comme ça par le mouvement mais il doit y avoir une force qui doit pousser la matière partout pour la rassembler et il invente la loi de gravitation universelle que l’on a compris par ‘tous les corps s’attirent » alors qu’il a dit en réalité, tous les corps sont repoussés au même endroit par quelque chose, ce qui n’est pas pareil parce que ce qui repousse les corps c’est la vraie lumière. Non vous n’êtes pas attirés mais vous êtes repoussés, il y a de la lumière partout et comme vous faites résistance au passage de la lumière et bien elle vous appuie dessus. Et vous appuyant dessus, vous avez un poids.

La vraie lumière crée une pression sur la matière.
Si un corps est capable de ne plus faire résistance à la vraie lumière, il n’a plus de poids. La lévitation, n’est pas créer une énergie qui contrebalance la gravitation mais c’est arrêter d’empêcher que la lumière nous appuie dessus.

Il y a 7 sphères, il y a 7 ombres, en réalité, il y a 7 couleurs. Quand vous voyez l’arc en ciel en réalité vous voyez les couleurs des sphères d’au-dessus.

La vraie lumière est à l’extérieure. Newton dit : si sur 1 disque je mets les 7 couleurs, quand je vais tourner je vais trouver du blanc et c’est ce qu’il fait, il rassemble les couleurs. Si vous prenez des couleurs matières, vous les mélanger, cela fait du noir mais si vous prenez les 7 couleurs lumière, et que vous les mélangez, cela fait du blanc.
La matière cumulée va faire du noir, la lumière cumulée va faire du blanc.

C’est quantifiable une émotion, mais l’amour n’est pas une émotion. Ame-our  cela veux dire celui qui laisse passer la lumière à travers son âme.
Emotion : emo, c’est le sang.
L’amour est forcement inconditionnelle.

 

Vous aimerez aussi...

Open chat
1
Comment puis-je vous renseigner?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Ccile Lume
Powered by
59 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez59