3 contes – 3 clefs

3contes-3clefs

3 contes pour aborder 3 clefs de développement du Soi et de l’atténuation de l’égo… La non-résistance, le non-jugement et le non-attachement. Textes extraits du livre « Nouvelle Terre » d’Eckhart Tolle.

  • La non-résistance :
    « Ah bon ?
    Le maître zen, Hakuin, vivait dans une ville du Japon. On le tenait en haute estime et bien des gens venaient l’écouter dispenser ses enseignements spirituels. Un jour, la fille adolescente de son voisin tomba enceinte. Les parents de cette dernière se mirent en colère et la réprimandèrent pour connaître l’identité du père. La jeune fille leur avoua finalement qu’il s’agissait d’Hakuin. Les parents en colère se précipitèrent chez lui et lui dirent en hurlant et en l’accusant que leur fille avait avoué qu’il était le père de l’enfant. Il se contenta de répondre : « Ah bon ? »La rumeur du scandale se répandit dans la vile et au-delà. Le maître perdit sa réputation et plus personne ne vint le voir. Mais cela ne le dérangea pas. Il resta impassible. Quand l’enfant vint au monde, les parents le menèrent à Hakuin en disant : « Vous êtes le père, alors occupez-vous en ! » Le maître prit grand soin de l’enfant. Un an plus tard, prise de remords, la jeune fille confessa à ses parents que le véritable père de l’enfant était le jeune qui travaillait chez le boucher. Alarmés et affligés, les parents se rendirent chez Hakuin pour lui faire des excuses et lui demander pardon. « Nous sommes réellement désolés, nous sommes venus reprendre l’enfant. Notre fille nous a avoué que vous n’étiez pas le père. » La seule chose qu’il dit en tendant le bébé aux parents fut : « Ah bon ? »

 

  • Le non-jugement :
    L’histoire de l’homme avisé qui avait gagné une voiture chère à la loterie. Sa famille et ses amis, tous très contents pour lui, étaient venus célébrer chez lui. « N’est-ce pas formidable ? »  disaient-ils. « Quelle chance tu as ! » L’homme sourit en disant : « Peut-être. »Pendant quelques semaines il eut beaucoup de plaisir à conduire sa nouvelle voiture. Un jour un conducteur ivre entra en collision avec lui à une intersection et il se retrouva à l’hôpital avec de multiples blessures. Sa famille et ses amis vinrent le voir. « Quelle malchance ! », lui dirent-ils. De nouveau l’homme sourit en disant « Peut-être. » Alors qu’il se trouvait encore à l’hôpital, il y eut un glissement de terrain et sa maison fut emportée par la mer. Une fois de plus ses amis vinrent le voir le lendemain et lui dirent « Quelle chance que tu te sois encore trouvé à l’hôpital ! » Et lui, de dire de nouveau « Peut-être. » (Voir également le conte du vieil homme et du cheval blanc)

 

  • Le non-attachement : « D’après ce que raconte une vieille histoire soufie, un roi vivant jadis dans un pays du Moyen-Orient était continuellement déchiré entre le bonheur et le découragement. La moindre petite chose le contrariait beaucoup ou provoquait chez lui une réaction vive et sa félicité se transformait vite en déception et désespoir. Vint un temps où le roi en eut finalement assez de lui et de la vie. Il commença à se mettre en quête d’un moyen de s’en sortir. Il envoya quérir un sage qui vivait dans son royaume et que l’on disait illuminé. Lorsque le sage arriva à la cour, le roi lui dit : « Je veux être comme toi. Peux-tu me donner quelque chose qui m’apportera l’équilibre, la sérénité et la sagesse ? Je suis prêt à payer n’importe quel prix. »Le sage  répondit ainsi au roi : « Je peux peut-être vous aider. Mais le prix à payer est si grand que votre royaume tout entier ne suffirait pas. Par conséquent, ce sera un cadeau que je vous ferai, si vous voulez bien l’honorer. »  Le roi lui donna sa parole et le sage partit.Quelques semaines plus tard, le vieux sage revint et tendit un coffret de jade sculpté au roi. Après avoir ouvert le coffret, le roi y trouva un simple anneau d’or. A l’intérieur de l’anneau, il y avait une inscription qui disait : « Cela aussi passera. » « Quelle est la signification de cette inscription ? » demanda le roi. « Portez cet anneau en tout temps, lui répondit le sage. Quoi qu’il arrive avant de qualifier les choses de bonnes ou de mauvaises, touchez l’anneau et lisez-en l’inscription. Ainsi vous serez toujours en paix. »

 

« Voulez-vous connaître mon secret ?
Je ne me préoccupe pas de ce qui arrive. »

J. Krishnamurti

 

 

Vous aimerez aussi...

Open chat
1
Comment puis-je vous renseigner?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Ccile Lume
Powered by
39 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer1
Partagez38