Nouvelle Lune du 1er août 2019

Extrait de l'Audio Binaural de la Nouvelle Lune
du 1er aout 2019

CRÉDIT MUSICAL ENVATO ELEMENTS "Sad Music" DE StudioKolomna / 432 HZ + ONDES THÊTA (EVEIL)

Lune noire, nouvelle lune, pour un nouveau cycle, une nouvelle lunaison, Ni je ne te vois, ni toi tu te montres, ni même un croissant, une partie du tout, rien, sans ne rien voir cependant je crois et même au-delà, et c’est ce que tu veux, même au-delà de croire, c’est « je sais » qui est ton territoire.

C’est le jeu du visible et de l’invisible, du « tangent » et du « supposé », c’est ce jeu du connu qui dans la nuit noire et sans ne rien signaler, nous met d’une certaine façon au défi de croire, une profession de foi cher enfant, un chemin vers Soi, le chemin de la foi.

Lune noire, cette fois-ci aussi, tu racontes comme à chaque lunaison la merveilleuse œuvre du ciel. Ainsi c’est la combinaison, la belle orchestration, l’équation des étoiles, l’abscisse et l’ordonné, l’abyssale énoncé du ciel où tu te soustraits et t’ajoute, alors que tu es toujours là.

Pour cette nouvelle lune et même si me suis sentie ralenti(e), je suis à même maintenant de clarifier ma pensée. J’ai, d’une certaine façon, révisé mes choix, peut-être même, que je me suis choisi(e), oui c’est cela, si j’écoute mon cœur et éloigne mes peurs, c’est ce qui se passe dans mon ciel étoilé de lumière, je me suis choisi(e)…

Commence une nouvelle lunaison, une lunaison de libération qui fait que désormais et par le feu de l’été, j’éclaire mon propre chemin. C’est le ciel bleu, le sol chaud, l’air pur qui s’expriment en moi, c’est ce qui s’éclaircie peu à peu dans le chaos de la tourmente et me libère de tout ce que je ne suis plus.

J’ai résisté à cela, par peur certainement mais ce jour, je fais le choix de l’amour, je mets en lumière mes rêves, ma belle nature, je fais le choix de l’être qui se libère des regards, des systèmes, des appréciations diverses et variées, celles de la société, celles sillonnant chacune de mes veines, celles qui ont parcourues le temps et déposées ici et là leur jugement, qui m’ont construite cependant, et pourtant maintenant il est temps, oui, maintenant, d’Est en Ouest, je suis mon soleil et je suis ma lumière.  

D’épreuves en épreuves et me sentant secoué(e) par la Vie, je suis en faite invitée à la fête, celle de l’été, des champs blonds et des fruits colorés, des plongeons et grandes respirations, oui, c’est cela, c’est bien l’invitation que je reçois du ciel pour exprimer mon être au travers de toutes mes décisions et de toutes mes actions.

Comme le bain purificateur que je sens me baignant, comme le vol de l’oiseau au-dessus des cimes et des canopées de l’été et même si la houle ou le vent me tourmente, c’est désormais dans ma liberté d’être que je respire ma grandeur. Du dessous au dessus que j’élève ma puissance car c’est le feu en moi, ma flamme divine au-dessus des cimes qui chante sa libération et rayonne en tous points et toutes dimensions.   

Je suis l’invité(e) de l’été, l’oiseau des canopées, la plume des vents charmants et puis libre comme une enfant respire, je deviens le soleil de mon ciel, l’étoile de mes rêves, la lumière de mon cœur, je suis l’être que je suis au plus profond de moi, aimé(e) de la conscience pour qui vivre est un jeu, le jeu de ma liberté en action.

Que les nuages passent, ils passent tout le temps, que les averses tombent, elles ne durent qu’un temps. Ce qui est bon à travers ce chaos, c’est de se trouver Soi dans l’instant si puissant, se lover dans son intimité et puis explorer sa conscience, exprimer sa magie, diffuser sa joie car c’est cela qui s’explore, le grand œuvre de l’or, l’alchimie de l’amour, c’est l’expression de mon être, mon amour, c’est tout ce que je suis pour toi.

Je vous en souhaite une belle écoute <3

Ccile Lume - Paysagiste de l'âme